Aki, mon jap tradi Rue Sainte Anne

24 décembre 2012

Jusqu’à il y a peu de temps, je croyais que la gastronomie japonaise se limitait aux sushis, makis, sashimis, yakitoris ou autres chirashis. En fait pas du tout !

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne avis

Aki, la food nippone traditionnelle à Paris

Pour obtenir une table rapidement à Aki, il faut avoir beaucoup de chance ou s’y rendre après 22h et pour cause, ce restau est une des références de la Rue Sainte Anne.

La carte est composée de nombreux plats dont on n’a pas forcément l’habitude pour des prix raisonnables.

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne carte

Nous pouvons commander des demis-plats : idéal pour les indécis ou les petites faims.

Le service est super rapide mais pour calmer nos estomacs nous avons testé les Tori Kalaage (morceaux de poulet frit).

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne tori kalaage

Nous n’en avons pas pris ce jour-là mais vous conseille également les edamame, ce sont des graines haricots verts salés, un amuse-bouche sain, frais et peu cher (3,50 €).

En plat, nous avons choisi un Katsu Curry et un Kolokke Curry : du poulet dans une sauce relevée au curry accompagné de porc pané ou de croquettes de pommes de terre au porc.

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne Katsu Curry

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne kolokke cury

C’est super bon et copieux ! Cette sauce au curry n’a rien à voir avec celles des plats que l’on peut trouver dans les restaurants indiens ou chinois et c’est super intéressant gustativement.

Nous n’avons pas pris de dessert cette fois-ci mais surtout n’hésitez pas à traverser la rue pour vous rendre dans la boulangerie Aki dont les patisseries raviront votre palais, j’en suis certaine 🙂

Autre truc plutôt cool de ce restau : on peut manger avec vue sur les cuisiniers, j’adore !

restaurant japonais Aki rue Sainte Anne cuisine

Aki est le seul restaurant parisien à proposer l’okonomiyaki (omelette aux légumes caramélisés). Il s’agit d’une spécialité de la région d’Osaka qu’il faut absolument tester parait-il.

Infos pas futiles

Le restaurant Aki, 11 bis rue Sainte Anne dans le 1er arrondissement, est ouvert du lundi au samedi et propose un service continu de 11h30 à 22h45.

10 Comments

  • Reply CélineOnline 24 décembre 2012 at 11 h 25 min

    Voilà, c’est Noël et au lieu de manger ma traditionnelle bûche, tu me donnes envie de dévorer leurs okonomiyakis. A noter : avant 2013 retourner à Aki 😉

    • Reply Sté. 24 décembre 2012 at 14 h 21 min

      Bah ça va, il te reste encore 7 jours 😉

  • Reply Bamboo 28 décembre 2012 at 12 h 44 min

    Moi aussi, j’aime beaucoup ce resto ! (si on est accro au poulet frit, on peut en faire soi-même, promis c’est facile même pour les débutantes ;))

    • Reply Sté. 28 décembre 2012 at 13 h 52 min

      La recette ! La recette ! La recette ! 😉

  • Reply Bamboo 28 décembre 2012 at 14 h 52 min

    Oki, je réponds au cri du coeur (3 points de ! quand même ;)). Voici la recette pour 4.

    – 400g de blanc de poulet
    – 2 cuillères à soupe de saké
    – 2 cuillères à soupe de sauce de soja
    – 1 cuillère à soupe de gingembre râpé
    – 2 cuillères à soupe de farine
    – 2 cuillères à soupe de fécule de pomme de terre (ou de la chapelure si on aime que ça « crispies »)
    – Huile de friture

    1. Coupez le poulet en morceaux. Dans un saladier, mélangez le saké, la sauce de soja, le gingembre.
    2. Trempez les morceaux de poulet dans la marinade. Pour bien imprégner le poulet, laissez mariner au moins une 1/2 heure.
    3. Mélangez farine et féculent/chapelure, roulez le poulet dans ce mélange.
    4. Frire le poulet. Posez les morceaux sur du sopalin pour absorber l’excédent d’huile.
    🙂

    • Reply Sté. 2 janvier 2013 at 22 h 07 min

      Oh merciiii !! Je sens que je vais tester ça dans pas longtemps 🙂
      (Et vraiment désolée du temps de réponse, j’avais pas d’ordi sous la main depuis quelques jours)

  • Reply Lebeautemps 29 décembre 2012 at 18 h 11 min

    J’ai essayé Kadoya, qui fait des râmen, dans la rue Ste Anne, il est bien aussi!

    • Reply Sté. 2 janvier 2013 at 22 h 07 min

      Hmmm, je note l’adresse, merci ! 🙂

  • Reply Ste Anne 10 décembre 2013 at 12 h 12 min

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester Aki… Je pensais qu’il n’y avait que Happa Tei qui proposait des okonomiyaki et takoyaki (qui sont très bons et le cadre de Happa Tei est plutôt sympathique).

    Merci pour ce bel article. Je sais quel sera mon prochain restaurant japonais à tester dans cette rue.

    • Reply Stéphanie 14 décembre 2013 at 13 h 29 min

      Merci à toi ! J’espère que tu aimeras Aki tout comme moi 😉

    Leave a Reply